km.azerttyu.net

Accueil > Du km au texte > Pourquoi travailler en SCOP

Pourquoi travailler en SCOP

lundi 27 août 2007, par km

Une question derniérement s’est posé sur irc #openweb sur le besoin de travailler pour soi et être son propre partron. Et quelles étaientt les solutions possibles.

Une prémiere reponse est la société de portage. Un société sert de prête nom, assure la partie financiére dont la compta, et c’est à nous de prospecter et de satisfaire le client. outefois cette solution n’est pas nécessairement la plus intéressante. On reste débiteur de la société de portage.

Une alternative par la biais des scop, on garde le concept de la société de portage, c’est la scop qui assure la gestion financiére de notre activité.
Mais c’est là qu’on trouve le plus, le statut est différent. En tant qu’entrepreneur salarié on intervient dans les choix de gestion de la structure et on posséde le statut de salarié, fortement appréciable lorsqu’on doit discuter avec les Assédic.
Pour les curieux, ce site est fait pour vous ;

Apres petites consultations sur IRC (#Spip), on peut citer certaines personnnes qui ont fait ce choix.
On trouve donc dans le désordre :

Et vous ?

Messages

  • Salut,

    effectivement je travaille en SCOP, mais la différence entre coopératives d’activités et sociétés de portage est plus subtile que cela :

    • On peut être salarié en société de portage, mais généralement c’est en CDD (donc pas de droits au chomage)
    • Le droit d’entrée dans une société de portage est plus important que dans une coopérative : j’ai l’habitude de dire que dans une coopérative on valorise l’humain plus que le capital
    • Ensuite dans une coopérative il y a un statut particulier : celui d’associé. Certaines coopératives imposent à tous les entrepreneurs / salariés d’être associés de la SCOP, mais pas tous (c’est le cas d’Elycoop)
    • Lorsqu’on est associé, on investi au moins une part dans le capital (c’est symbolique : chez nous la part est de 20€)
    • Le résultat de la coopérative est partagé entre les associés
    • Les associés ont chacun un droit de vote identique pour tous : le principe "un associé une voix" est la base de toutes les coopératives (bancaires, agricoles, immobiliaires, etc.)
    • Les coopératives d’activités n’imposent pas de résultat immédiat. Pour ce qui est d’Elycoop, il existe un statut CAPE(Contrat d’appui au projet d’entreprise) qui permet de prospecter en son nom et de facturer (en empruntant l’identité juridique de la coopérative), sans obligation de rémunération pas la coopérative.
      Parfois la période d’essai n’a pas de contrat spécifique.
    • Les réserves sont impartageables. Elles constituent un patrimoine commun garant de la pérennité de l’entreprise dont les associés sont, en quelque sorte, les usufruitiers
    • Les coopératives ont des obligations de suivi de leurs entrepreneurs vis-à-vis des pouvoirs public (qui est la majeure partie des ressources, alors que les sociétés de portages dépendent moins des subventions ce qui leur autorise un comportement plus sauvage ;)
    • Un autre critère de qualité est imposé par le statut même de coopérative : chaque coopérative fait l’objet d’une révision annuelle qui garanti la qualité de la gestion et la transparence des finances..
    • J’ai oublié : il y a aussi dans la plupart des coopératives un aspect économie sociale et solidaire. Mais à vrai dire beaucoup d’entrepreneurs s’en moquent ;)
    • ...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.