km.azerttyu.net

Accueil > Du km au texte > divers > Présentation ABF avril 2009

Présentation ABF avril 2009

dimanche 3 mai 2009, par km

Vendredi dernier, j’ai été convié par l’association des bibliothéquaires d’Auvergne pour presenter le logiciel libre. Vous trouverez sur cette page les diapositives utilisées ainsi qu’un resumé de chaque point abordé.

Logiciels Libre ?

01 logiciel libre

Pour expliquer le logiciel libre, j’ai décidé de parler d’un coté de l’aspect qualitatif et de l’autre de l’aspect éthique.
Pour étayer ces concepts, j’ai sélectionné divers logiciels libre en rapport avec la diffusion et le partage de l’information.

Cathédrale

02 bazar

Éric Raymond aborde l’aspect qualitatif du logiciel libre dans son essai le La Cathédrale et le Bazar. D’un coté, avec l’image de la cathédrale, il oppose une vision de développement rigide et monolithique.

Cette approche se trouve assez souvent dans les développement des logiciels propriétaire.

Bazar

02 cathedrale

De l’autre coté on trouve les logiciels libre qui vu de l’extérieur ressemblent à un grand bazar. On ne voit pas très bien comment les gens sont structurés pour travailler ensemble.

En contrepartie ces projets profitent d’une très grande flexibilité.

Privateur

04 privateur

Cette notion de privateur provient de Richard Stallman pour parler du logiciel propriétaire.
Dans le cadre de la cathédrale et le bazar, on peut constater que les utilisateurs et développeurs doivent évoluer dans un cadre de travail bien déterminé.

On peut trouver de la frustration lorsqu’on ne peut adapter l’utilisation d’un logiciel à ses souhaits. De plus on a très peu ou aucun moyen pour voir l’outil s’améliorer.

Pérennité

05 perennite

Lorsqu’on utilise un logiciel propriétaire, les données sauvegardées dépendent uniquement des choix politiques et économique du développeur.
Avec les logiciels utilisés dans des niches de marché, on doit obligatoirement s’adapter et éventuellement investir périodiquement dans des mises à jour logiciels pour pouvoir continuer à exploiter ses documents.

Avec les logiciels libre, on connait toutes les caractéristiques sur le stockage de l’information ainsi même si un projet s’arrête il reste toujours possible de développer un outil de conversion ou de maintenir le logiciel dans son cadre d’utilisation.
On ne dépend plus des choix d’un éditeur logiciel et on a très souvent une sortie de secours pour récupérer ses données.

Robustesse

06 robustesse

On peut considérer un développement libre plus robuste par sa rapidité à faire face aux incidents. Dès qu’un projet atteints une masse critique d’utilisateurs et de développeurs, les bogues sont signalés rapidement et une personne au milieu du bazar a la capacité pour résoudre cet incident.
Il n’est pas nécessaire de passer par un ensemble d’étapes procédurières comme dans un développement de type cathédrale.

Agilité

07 agilite

Du fait du mode bazar, on peut constater que les projets libre en plus d’être robustes sont souples. Les besoins peuvent évoluer et les équipes de développement peuvent s’adapter très rapidement à la nouvelle demande si la pression communautaire est suffisante.
Si le besoin n’est pas prioritaire au sens du projet global, toute personne peut prendre en charge la résolution de ce besoin.

Diversité

08 diversité

Le monde du logiciel libre est varié aussi bien dans ses réalisations que dans ses utilisateurs et développeurs.
Ainsi on peut trouver des individus qui seront proches de nous tant par les besoins que par leurs motivations ou centre d’intérêt.

Cette diversité permet de faire émerger des projets grâce au brassage des idées et des envie de tout ce réseau.

4 libertés

09 4libertes

Utiliser

10 utiliser

Étudier

11 etudier

Redistribuer

12 redistribuer

Modifier

13 modifier

Viral

14 viral

Comme on peut le voir avec ces 4 libertés, on peut constater un aspect viral à cette licence. Si on utilise un logiciel ou partie d’un logiciel sous licence GPL on est tenu de diffuser ses travaux sous cette licence.
Pour ma part je parlerai plutôt de cercle vertueux. Car si on n’a pas cette obligation qui semblait aller à l’encontre de nos liberté d’utilisateur, on se trouverait très rapidement avec des logiciels qui fonctionneraient en cercle fermé et qui du coup redeviendraient du logiciel propriétaire.

Je n’en ai pas parlé mais il existe d’autres licences qui n’ont pas ce comportement.

Gratuit ?

15 gratuit

Comme on a vu avec les 4 libertés défini par la licence GPL, le logiciel libre ne parle à aucun moment de gratuité. Le modèle même de cette licence amène facilement et logiquement à la gratuité du produit. On peut trouver toutefois à des logiciels qui peuvent proposer le produit en version payante. On peut trouver en exemple Xchat qui propose la version windows en téléchargement payant. En cherchant sur le net on trouvera une version gratuite proposé grâce à la communauté d’utilisateur de ce logiciel.

L’autre aspect important dans la notion de gratuité, c’est le temps accordé à suivre et à utiliser un logiciel Libre. La présentation de Renaud, le matin, l’a bien montré.
Dans son projet il a utilisé uniquement des produits libre et a accepté d’accorder du temps à suivre leur évolution. Il ne s’est pas contenté de signer juste un chèque et d’attendre.

Communauté

16 communaute

Lors de ma présentation, j’ai oublié de faire une partie mettant en avant l’aspect communautaire des logiciels Libres, je rattrape cette erreur.
Bien que j’ai insisté sur le fait que Logiciel Libre est différent de gratuité, il est important de noter le forte présence d’un esprit communautaire de partage de connaissance, de conseil autour de ces logiciels. Par ce biais on trouve souvent de l’information de qualité à moindre coût.

Firefox

17 firefox

Navigateur internet très médiatisé qui permet de surfer sur internet.

Open Office

18 openoffice

Logiciel de bureautique, il fait les même chose que les logiciels de la gamme microsoft Office. Son intérêt se trouve dans sa capacité à fonctionner sur l’ensemble des ordinateurs sans problème de compatibilité.

Scribus

19 scribus

Ce logiciel se destine à la Présentation assisté par Ordinateur, dans l’idée je l’assimileà Publisher ou Adobe Illustrator. On peut ainsi réaliser des documents destinés à l’impression.

SPIP

20 spip

Système de publication pour l’internet partagé, cet outil fait partie des outils de diffusion de l’information bien utilisé dans le réseau francophone. On le trouve utiliser par nombre d’administration ou de projets soutenus par les collectivités.

Le tigre

21 letigre

Le journal le tigre est un exemple de ce qu’on peut faire avec le logiciel libre. Leur projet est réalisé à l’aide de scribus et est diffusé en ligne grâce à SPIP. Leurs articles sont licencié à l’aide du licence Creative Common non commerciale.

Ressources

22 ressources

Toutes les images proviennent de flickr Elles sont toutes sous licences créatives commons autorisant le partage et la réutilisation.

Merci

23 fin

Je tiens à remercier les auteurs de toutes les photos ainsi que mon amie Laura pour m’avoir relu et David dont je me suis inspiré> pour faire la présentation.


Référence :

Lecture complémentaire :

Messages

  • scribus l’équivalent de illustrator ?

    hmmm...

    Mais dans quelques années, dans le meilleur des cas, ce sera l’équivalent de Xpress ou In Design !

    En attendant... c’est un projet à tester, debuguer, encourager !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.